Imprimerie Nouvelle

  /  Imprimerie Nouvelle

Type: 7 Logement collectifs et 2 plateaux de bureaux
Adresse: 13007 Marseille
Maître d’ouvrage: Privé
Mission: Conception et réalisation
Surface: 1 100m2

Livraison: 2020

Le projet porte sur un bâtiment industriel situé à l’angle de la rue Sainte et de la Rue Robert dans le 7 eme arrondissement de Marseille.

Cette imprimerie, encore en fonctionnement aujourd’hui, est l’œuvre de l’architecte Eugène Chirié en 1928.

Cette imprimerie qui appartient à la même famille depuis sa création demeure en exploitation. Cependant seule une partie du RDC est utilisée à ce jour, le reste du bâtiment étant à l’abandon.

Le projet consiste à créer une surélévation de 3 niveaux afin, notamment, que l’actuel bâtiment industriel retrouve un gabarit ajusté aux immeubles qu’il jouxte. Les caves actuelles en R-1 seront transformées en parking pour voiture.

L’excroissance existante en R+2 côté rue Sainte, bien que d’origine, traduit un programme originel des plus pragmatique. D’un point de vue architectural, elle donne un ressenti proche de l’anachronie. De fait, dans le projet, elle sera supprimée afin de redonner au bâti existant une fonction de véritable « socle » plus à même de recevoir une surélévation. 

Il parait  essentiel de conserver l’essence fonctionnaliste et industrielle du bâtiment, mais aussi ne pas oublier le côté avant-gardiste de ce type d’édifice.

Nous souhaitons alors proposer une surélévation contemporaine, composée de matériaux de type industriel et novateur dans l’esprit du bâtiment d’origine, avec l’emploi de béton, de zinc ou encore de menuiseries aluminium.

Au niveau de la programmation, le niveau rez-de-chaussée restera une imprimerie, tandis que le niveau 1 accueillera un studio et des bureaux. Les deux derniers se composeront de grands logements.

L’implantation de la surélévation est différente sur les 2 rues qui bordent le bâtiment :

  • Alignement sur la rue Sainte pour prolonger le front bâti.
  • Retrait définit par la planche graphique du PLU, sur la rue Robert afin de permettre des percées visuelles sur le vieux port. 

Dans cette optique, nous avons voulu conserver la linéarité des façades rue Sainte en créant un voile plein en continuité avec le bâti accolé, tandis que la façade rue Robert est marquée par un retrait important à partir du R+2, ce dernier étant imposé par la planche graphique du PLU.

Le dernier niveau créé formera l’attique, surmontant le nouveau corps du bâtiment, posé sur le socle que forme les 2 premiers niveaux existants. 

Malgré la concomitance de deux langages architecturaux d’époques différentes, nous entendons bien proposer une architecture adaptée, c’est pourquoi même dans une autre matérialité, il est souhaitable de respecter la composition de façade structurante de l’imprimerie. La surélévation respectera donc la trame des fenêtres existantes. Seule une fenêtre au RDC rue Robert sera transformée en porte de garage pour accéder au parking en sous-sol. 

La surélévation permettra de retrouver la volumétrie et la linéarité des immeubles de la rue Sainte et Robert tout en respectant l’architecture centenaire de l’imprimerie.

Les façades seront sobres en béton blanc avec des joints creux très marqués.

L’attique sera bardé de zinc à joints debouts. Le zinc sera clair avec un aspect mat et brut.